Moi, Claude Grainte, persiste à narrer l'histoire de la cité, pour que sa gloire et ses peines soient connues de tous ceux de notre sang.

La soirée du 18 mars de l'an deux mille de l'Incarnation fut placée sous le signe du déplacement : en effet, pour des raisons de sûreté, notre réunion se fit dans un Elyseum différent mais néanmoins assez proche de l'habituel.

L'accueil a été fait par Théodore Dalambert, c'était là sa dernière tâche en tant que gardien de l'Elyseum. Puis vint le temps de la présentation : réglée par Marcus et Henri Sporate, elle permit de connaître certains nouveaux venus, dont : Thibault Dhanvil, ancilla du clan Tremere; Zelda du clan Ravnos, soeur de Mircea Karlis; Kirkan du clan Assamite; Junior du clan Brujah venant d'une coterie du Val-de-Marne; Mandrake du clan Tremere, qui a paraît-il travaillé avec Jeremiah. Ce dernier m'apprit que sa goule, Kylian, avait été détruite.

Le marquis nous annonça qu'étant donné le départ du gardien de l'Elyseum, il nous revenait d'en désigner un nouveau parmi les caïnites de la Cité; de plus, un conseil de primogènes allait être institué et chaque clan devait désigner ainsi son Primogène ( qui n'était pas forcément le plus vieux vampire du clan), ce primogène devant avant tout servir de relais entre le Marquis et le clan.

Au cours de la soirée et par la suite, j'ai appris que le IV était porté par Adelme de Villars, le V par Jeremiah, et le VI par Chânt Leffroy : l'inquiétude remonta quand on s'aperçut de la progression des chiffres.

Les discussions allaient bon train pour désigner celui qui serait le futur gardien de l'Elyseum et les primogènes. Pendant ces discussions de nombreux incidents émaillèrent la soirée; ainsi :

- Sulliec, récemment blessé dans un combat contre des lupins, s'est vu guérir par Thibault Dhanvil, parti une fois son rituel accompli en murmurant : "le pouvoir des esprits t'a touché"

- M. Legrand semblait perturbé tout au long de la soirée : il marchait en cercles, avec de grands gestes en disant : "le flux des électrons est agité ici". Plus tard, il est entré en conflit avec plusieurs Brujah qu'il aurait traité d'anarchistes. Il paraît que ces Brujah se seraient montré très menaçants

- Chânt Leffroy a vécu comme dans un autre temps pendant quelques minutes, puis il s'est évanoui. Il dit ne pas se souvenir de ces moments

- Matthias Denis, attiré dehors, a été victime d'une attaque venant d'un Inquisiteur; son bras est paralysé par une écharde qui viendrait du morceau de la Vrai Croix détenue par l'Inquisition et que son agresseur maniait.

- J'ai moi-même entendu une voix dans ma tête, du latin a priori, qui m'incitait à venir dehors et me gênait dans tout dialogue. J'ai réussi à en faire part à Marcus, qui a alerté Thibault Dhanvil puis l'ensemble du clan Tremere : ils ont effectué un contre-sort sur ma personne. D'après Marcus ce trouble pourrait être dû à l'action de Hans Grubert ou d'une magie humaine.

Après ces évènements, le Marquis a réuni tous les caïnites afin qu'ils déclarent qui seraient les personnes prenant le poste de primogène. Ont été désigné : Mr Rawllins pour le clan Ventrue, Mandrake pour le clan Tremere, Michael Galantinov pour le clan Brujah, Uthorion pour le clan Nosferatu, et moi-même pour le clan Toréador. Nul dans le clan Gangrel n'a voulu prendre le poste de primogène. Mircea Karlis se présenta comme primogène "hors Camarilla", mais le Marquis ne voulut pas que le primogénat comprît un membre externe à la Camarilla, et donc refusa.

L'assemblée n'ayant pas pu se décider pour nommer un gardien de l'Elyseum, le Marquis nous laissa encore un peu de temps. Avant que les discussions à ce sujet ne reprissent, Thibault Dhanvil déclara qu'après avoir consulté plusieurs membres de la cité au sujet d'Hans Grubert, le clan Tremere considère qu'il a porté préjudice à Ys et approuve la chasse de sang qui a été lancée contre lui. Une récompense serait donnée à tout individu susceptible de donner des informations pour sa capture.

Après un autre bref temps de pourparlers, Luther de Vitry nous demanda à qui nous pensions pour le poste. Plusieurs propositions s'élevèrent : certaines jugées ridicules comme le fait que le marquis lui-même garde l'Elyseum (proposition de Trinité) ou la proposition de Kirkan, allant a contrario des désirs de l'intéressé, particulièrement approuvée par Fleury; plus sérieusement le nom d'Uthorion fut prononcé mais pas retenu. Finalement, le Marquis blâma notre incapacité à faire des choix corrects, déclara qu'il nommait Pierre (Toréador travaillant au Louvre apparu lors de la dernière soirée) au poste de Gardien de l'Elyseum puis il se retira.

Pour des raisons de sûreté, nous avons dû alors quitter l'endroit où nous nous trouvions et regagner l'Elyseum habituel, à présent disponible. De nombreux membres de la cité m'ayant fait part de leur désir de partir, nous estimions, Michael et moi, qu'il n'y aurait pas grand-monde là-bas et nous sommes partis en virée.

En fait, il s'est passé bien des choses dont je n'ai pas été le témoin mais qui m'ont été rapportées. J'invite tous ceux qui s'y trouvaient à établir un résumé plus objectif et plus complet que ce qui va suivre.

Deux individus pénétrèrent dans l'Elyseum venant "de la part du Duc Léto", et chargés de nous châtier TOUS pour n'avoir pas su repousser l'usurpateur qu'est, selon eux, Luther de Vitry. Ils commencèrent à rosser ceux qui étaient présents (j'ai au moins échappé à cela), et il s'avéra en cours de combat qu'il s'agissait de démons. Les membres de la cité étaient en péril quand Hans Grubert arriva et nous aida à repousser les démons. Il déclara qu'il n'avait jamais été démoniste, qu'au contraire les démons l'avaient enlevé malgré lui, et donc qu'il était injustement accusé. Le clan Tremere se réunit néanmoins pour le juger, et au terme de ce jugement, le déclara coupable avec pour châtiment la destruction. Mais une fois détruit, on put voir que ce n'était pas Grubert qui était mort mais autre chose qui avait pris ses traits et était certainement venu parler en son nom. Le clan Tremere renouvela son intention de mettre la main sur lui pour que justice s'exerçât, et la soirée finit avec les blessés rentrant se soigner dans leur havre.

Tels furent les évènements de cette soirée. Que l'Histoire nous apprenne à être sage.


Retour