Moi, Claude Grainte, continue de narrer les évènements concernant Ys, pour que nul ne les oublie.

Le 14 décembre de l'an 2002 de l'Incarnation, M. Kelos, duc des terres d'Ys et d'Arpajon, se rendit à la soirée donnée aux semblables, en particulier ceux de Versailles, par M. de Maison-Haute, (Ancilla Toréador et Seigneur de Jouy, récemment délivré des griffes de l'Inquisition avec Randald, du clan Nosferatu), accompagné de sa cour.

Dès l'accueil et les annonces, les choses se gâtèrent : considérant que M. Kelos faisait fi de l'étiquette en s'autoproclamant duc, les Harpies refusèrent de l'annoncer en tant que tel, et, considérant que les Marquis d'Ys et d'Arpajon avaient été nommés par démission des précédents Marquis en leur faveur (point litigieux qui fut contesté par M. Kelos et Famine, Maître des Harpies de Carcosa, considérant que le duc était reconnu ipso facto puisque les Marquis qui lui prêtaient allégeance étaient reconnus), les annoncèrent et les placèrent à la table du Marquis, le Seigneur Dante, Prétendant du clan de la Sagesse (accompagné de son secrétaire, Schanklava), et du Seigneur des lieux, M. de Maison-Haute.
M. Kelos n'y fut pas invité, et demanda des excuses pour l'outrage qui lui était fait, ce qui conduit à des palabres assez interminables et des emportements de quelques semblables à la limite de la bienséance.

Randald fit son retour public en Elyseum, remercia ceux qui l'avaient libéré de l'étreinte des rose-croix (?), et déclara qu'il ne pouvait pas, étant prisonnier à l'époque, être responsable des troubles que quelqu'un, ayant emprunté son apparence, avait fomenté. Il demanda donc l'aide de la cité pour l'innocenter. Il exigea de plus que les sous-sols d'Ys soient sécurisés au plus vite. Il annonça enfin que le Sombre Domaine de Versailles serait affilié à Versailles, en récompense de quoi il devenait Seigneur de ce domaine.

Bertrange étant nommé à de hautes charges dans l'Armée Impériale d'Ile-de-France, il ne pouvait plus occuper la fonction de Régent, les Primogènes versaillais devaient donc nommer un nouveau Régent.

Une réunion des Marquis, Régents, Ambassadeurs et principaux responsables de l'Armée Impériale d'Ile-de-France se réunit pour coordonner au plus vite l'ultime attaque contre le sabbat. Adryel, Prévôt d'Ys et d'Arpajon, parti à Etampes pour essayer de sauver ceux qui pouvaient l'être, a témoigné des atrocités qui se déroulent là-bas, quand tant d'humains meurent dans des conditions si épouvantables qu'il n'a pu s'échapper qu'avec un seul (d'autres expéditions de reconnaissance témoignèrent dans le même sens). La lutte de front seule ayant montré son inefficacité, une approche complémentaire par isolement complet d'Etampes grâce aux contacts humains de tous a été décidée.
Il convenait donc, pour que les gausseries des Orléanais ne nous concernent plus, que les membres des cités d'Ile-de-France soient sommés de travailler sur l'heure à cette attaque et à la protection de la Mascarade.
Un stock d'armes transitant actuellement en Ys, acheté par des jeunes fortunés, il convient de le faire disparaître.

La soirée fut émaillée de divers évènements :

- Dante reçut la visite de "vieux fantômes" qui le laissèrent profondément troublé.

- Cicéron Cépoinkaré fut mis à la porte de l'Elyseum pour utilisation abusive de disciplines.

- Sa Grâce Lady Sarah Wortley Montaigu rendit visite à Dante en milieu de nuit, et j'eus l'immense plaisir de pouvoir m'entretenir un tant soit peu avec elle.

- Certains semblables entendirent des voix ; chez d'autres la bête essayait de se déchaîner. Frédéric Marceau, la goule portraitiste et muette d'Artois Vangèle relançait parfois, bien malgré lui, ces élans frénétiques par le simple fait de faire le portrait des semblables. Il fut lui-même victime d'un malaise, "un conflit ayant lieu dans son esprit". On cita Eclipse, un infant de Messire Albi (Ancien du clan de la Lune disparu), comme responsable potentiel de ces faits.

- Deux semblables, un nouveau-né Gangrel de Versailles et Cassandre, nouveau-née Nosferatu récemment arrivée en Ys (qui résidait jusqu'alors dans les geôles de Melun), eurent la bêtise de partir seuls dans des affrontements directs et violents avec le sabbat à Etampes, fuirent en ramenant quelques sabbatiques avec eux, qui furent rapidement maîtrisés et détruits. Les deux fautifs furent mis entre les mains du Bailli, Enkil, du clan Assamite.
Je ne sais quel sort il réserva au Gangrel, mais Cassandre sera retenue pendant le fragment d'éternité nécessaire pour lui inculquer le bon sens et l'obéissance.

- Schanklava et M. de Valentour ayant brisé le tabou concernant une grotte proche dont l'entrée était interdite, mais sans intentions malignes, ils sont condamnés à patrouiller pendant 2 mois, 6 nuits par semaine pour faire avancer la lutte contre le sabbat.


Tels furent les évènements en cette soirée. Que l'Histoire nous apprenne à être sage.


Retour